AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash here.

dans les garennes 49 Juigné sur loire - été 2010

 

La danse hérédatique  

 

Partout, le lierre est partout. Il s’installe doucement, on n’y prête pas attention. Il tapisse le sol, se racines avancent, doucement, pareilles à l’envahisseur. Il recouvre tout, terre, pierre, arbuste, arbre. Il rampe, grimpe le log des troncs, des murs, s’accroche à sa proie, étouffe la végétation. Squelettes de lierre accrochés en cercle suspendu dans l’espace, aux lignes harmonieuses se croisent et se recroisent pareilles aux danseurs dans un baller. Evocation des hommes lierres.

Doit-on laisser faire la nature ?Quel pouvoir à l’homme sur la nature ?

Quel droit a-t-on sur la nature ?

Mai 2010                                                                                                                                           Anne Morea

 

 

 

 

 

Marche silencieuse – l’envahissante procession

 

 

 

 

La beauté engendre l’effroi, du cocon nait la chrysalide, qui deviendra papillon, et pondra ses œufs, recommencera le cycle de la vie pour donner naissance à de nouvelles chenilles… qui envahiront les pins, mangeront les aiguilles et affaibliront les arbres.

 

 

Il est question ici de la répétition de l’espèce, la colonisation de la nature.

 

 

 

 

 

 

De quel moyen disposons-nous pour lutter contre ces envahisseurs tout en respectant la nature ? Doit-on laisser faire la nature ? la question fondamentale de l’homme face à son environnement me semble être posée.

 

 

 

 

Mai 2010                                                                                                                           Anne Morea